Clarify . Stimulate . Connect
Table ronde avec les décideurs de l’éducation sur : « Mieux communiquer à l’école : Le rôle de la communication positive » | Mercredi 10 mars 2021

Table ronde avec les décideurs de l’éducation sur : « Mieux communiquer à l’école : Le rôle de la communication positive » | Mercredi 10 mars 2021

Le Rabat Social Studies Institute (RSSI) en partenariat avec le Fonds Européen pour la Démocratie (EED), a organisé une table ronde sur : « Mieux communiquer à l’école : Le rôle de la communication positive », le mercredi 10 Mars 2021 à l’hôtel ONOMO Rabat Terminus. La rencontre avait pour objectifs de promouvoir le débat entre les acteurs décisionnels de l’éducation et les académiciens, sur le rôle de la communication positive dans la gestion des conflits et la prévention des violences à l’école. La table ronde était une occasion pour présenter la méthode de la communication positive, ainsi que les résultats et les recommandations élaborées dans le cadre d’une étude menée par le RSSI intitulée : « Pour une école de l’équité et de la qualité : Le rôle de la communication positive ».

Dans son mot d’ouverture, Azeddine Akesbi, a présenté le RSSI et le contexte de l’étude sur la communication positive en la reliant à l’école.

Par la suite madame Zerhouni a présenté les résultats de l’étude pilote menée par le RSSI auprès d’élève de niveaux variés, d’établissement public et privés. Elle a rappelé de l’objet de l’étude et la méthodologie adoptée pour analyser les interactions entre les acteurs de la communauté éducative, leurs ressentis et leurs perceptions et les résultats. Elle a déclaré qu’il y a un manque de communication entre élèves et enseignants, entre élèves et personnel administratif, et même parfois en famille.

Dans son intervention, le représentant du ministère de l’éducation nationale a présenté la Stratégie de prévention et de lutte contre la violence en milieu scolaire et les approches qui encadrent cette stratégie. Il a précisé que la stratégie met l’accent sur les valeurs et l’éducation à la citoyenneté.

Prenant la parole, l’experte en communication positive a déclaré que la violence est une responsabilité partagée, il faut sortir de la recherche du bouc-émissaire ou du responsable pour le stigmatiser vers une recherche de la solution collective, changer les stratégies de résolution en les dirigeants vers la communication.

Après un débat riche entre expert.e.s et participant.e.s, des recommandations et des pistes d’amélioration ont été retenues pour enrichir notre plan d’action.

Programme de la table ronde

Laisser un commentaire

Fermer le menu