Clarify . Stimulate . Connect
Conférence-débat sur : Addressing Inequalities in South Africa : Challenges and Opportunities

Conférence-débat sur : Addressing Inequalities in South Africa : Challenges and Opportunities

Le Rabat Social Studies Institute en partenariat avec la FSJES Souissi de l’Université Mohammed V de Rabat a organisé une conférence-débat sur : «La lutte contre les inégalités en Afrique du Sud : Défis et opportunités», le mercredi 30 novembres à la salle des conférences de la faculté Souissi.

La conférence a exploré les inégalités en Afrique du Sud ainsi que les opportunités et les défis auxquels sont confrontés les Sud-Africains à travers trois questions clés : Comment les inégalités se produisent dans les villes ? Que devons-nous savoir sur le rôle de la race dans la génération des inégalités avant de pouvoir y remédier ? Et que peut-on y faire?

Intervenant sur le thème : « Economic Policy and Development in Africa (with a special emphasis on South Africa)», le professeur Pundy Pillay,  a présenté une analyse comparative des performances économiques entre les pays africains. Il déclare que la plupart des pays africains souffrent encore d’un faible indice de développement humain (IDH), ce qui signifie qu’ils ont une faible qualité de vie par rapport aux autres pays du monde. Enfin, il ajoute que l’industrialisation reste limitée alors que la plupart des pays dépendent de l’agriculture et de l’exploitation minière pour leurs économies.

De son coté, professeur Caryn Abrahams, qui a intervenu sous le thème :«Johannesburg: The most Unequal City in the World» a défini le rôle de la politique raciale dans la formation des inégalités sociales et spatiales de Johannesburg. L’intervenante déclare que jusqu’à présent, Johannesburg souffre encore des conséquences du colonialisme: un héritage de discrimination raciale qui a laissé sa marque sur la société contemporaine.

La troisième intervention du professeur Robert Van Niekerk a porté sur : «Social Policy and Inequality in South Africa: Policy Attempts to Universalize the Health Care System». L’intervenant déclare que la classe moyenne reste partiellement incapable de bénéficier de soins de santé adéquats. Le fossé entre les systèmes de santé privés et publics ne fait qu’aggraver les inégalités entre les classes sociales ainsi qu’entre les différentes races. Cette fracture est aggravée par l’investissement continu de l’État dans un système de santé privé qui est principalement accessible à la classe riche « blanche ». Le gouvernement a tenté de résoudre ce problème par le biais de diverses politiques, mais celles-ci n’ont pas eu beaucoup d’impact sur l’amélioration de l’accès ou de la qualité des services pour les Sud-Africains pauvres, à l’exception de ceux qui peuvent se permettre des soins médicaux privés à sa portée exclusive.

La conférence a réuni des universitaires, des doctorants et d’autres personnes ayant un intérêt pour les questions des inégalités en Afrique du sud.

Affiche de la conférence

Programme de la conférence

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu